Un médecin conseil de recours est un médecin diplômé en réparation juridique du dommage corporel.

Il effectue des expertises médicales en faveur des victimes d’accidents corporels.


Qu’est ce qu’un médecin conseil de recours ?


Le médecin conseil de recours, ou médecin conseil de victimes intervient pour accompagner les victimes d’accidents corporels dans leur procédure d’indemnisation.

Il défend vos intérêts face aux médecins experts de compagnies d’assurance afin de s’assurer que vous obteniez un rapport d’expertise le plus juste possible.

Médecin conseil de recours

Dans la mesure du possible, ce médecin travaille de façon « exclusive » pour les victimes afin de garantir une réelle objectivité.


Quel est le rôle du médecin conseil de recours ?


Contrairement aux médecins experts judiciaire et aux médecins conseils de compagnies d’assurance, le médecin conseil de recours a un rôle fondamentalement différent de ses confrères.

Il doit veiller à mettre toutes les chances de votre côté afin de préparer un dossier solide. Pour cela, plusieurs missions peuvent lui être confiées :

  • Demande d’un rapport médical critique

    Il s’agit pour le médecin de recours d’étudier un rapport d’expertise et les différentes pièces médicales afférentes. Le médecin conseil rend alors un rapport médical critique détaillant les incohérences relevées.

    Vous saurez ainsi si une expertise contradictoire ou une expertise judiciaire peut vous permettre d’obtenir un rapport d’expertise plus favorable.

  • Etude d’un dossier en responsabilité médicale

    Il s’agit pour le médecin conseil de consulter votre dossier médical afin de déterminer si une erreur médicale peut s’avérer fautive, engageant ainsi la responsabilité du professionnel de santé.

  • Accompagnement dans le cadre d’une expertise médicale

    Il s’agit pour le médecin conseil de recours de vous assister dans la procédure d’expertise médicale afin de défendre vos intérêts face au médecin expert de l’assurance ou au médecin expert judiciaire.

    Le médecin vous aide ainsi à constituer votre dossier médical, à préparer vos doléances et vous accompagne le jour de l’examen médical.

    Il discute avec le médecin expert afin de veiller à la reconnaissance de l’ensemble de vos préjudices corporels.


Faut-il être assisté d’un médecin conseil ?


Dans la majorité des cas, tant que vous n’êtes pas consolidé, il n’est pas utile de s’adjoindre un médecin conseil. Un examen médical provisoire a souvent comme objectif pour l’assurance d’évaluer le montant de la provision qu’elle va vous verser.

En général, le médecin conseil de l’assurance indique simplement que vous n’êtes pas consolidé et que vous serez convoqué à nouveau quelques mois plus tard.

Une fois que vous avez obtenu le certificat de consolidation, une nouvelle expertise médicale aura lieu. Cette expertise sera importante. C’est à ce moment que l’intervention d’un médecin conseil de recours peut être bénéfique afin de garantir le principe contradictoire de cette expertise.


Comment choisir son médecin conseil ?


Pour choisir son médecin conseil de recours, le plus important est de s’assurer qu’il travaille exclusivement pour les victimes et non pas pour les compagnies d’assurances.

La plupart du temps, il s’agit d’un médecin généraliste ayant une connaissance approfondie de l’expertise médico-légale. Si le médecin est aussi spécialiste dans votre pathologie c’est mieux mais ce n’est pas obligatoire.

Il est souvent difficile de trouver un médecin conseil qui soit à la fois indépendant, proche de chez soi, pratiquant des honoraires convenables ET spécialiste…

En cas de connaissances spécifiques qu’il n’aurait pas, le médecin conseil peut faire appel à un médecin sapiteur. Ce sapiteur sera le spécialiste chargé de l’éclairer dans son domaine de compétence afin qu’il puisse rendre un rapport d’expertise le plus juste possible.


Où trouver un médecin conseil de recours ?


Trouver un médecin conseil n’est pas toujours une tâche facile. Vous pouvez consulter notre liste de médecins conseils de recours indépendants.

Ils font pour la plupart partie d’associations de médecins de recours et de victimes d’accidents corporels.

Ces associations regroupent des médecins conseils de recours qui ont signés des chartes associatives afin de garantir une formation continue ainsi qu’une pratique de la réparation du dommage corporel favorable aux victimes.