Assistance par tierce personne

Victime d’un accident corporel, vous avez besoin de l’aide d’une tierce personne pour faire face aux tâches quotidiennes ?

La tierce personne, qu’est-ce que c’est ? Qui évalue la tierce personne ? Quel est le montant d’indemnisation de la tierce personne ?

L’Association d’Aide aux Victimes AAV vous explique précisément comment être indemnisé de l’aide aux personnes handicapées à la suite d’un accident corporel.

Définition de la tierce personne

A la suite d’un accident corporel, vous pouvez perdre temporairement ou définitivement une partie de votre autonomie.

Vous pouvez dès lors avoir besoin de l’assistance d’une tierce personne afin de vous apporter l’aide nécessaire pour accomplir les actes essentiels de la vie courante.

Assistance Tierce Personne

Le besoin d’assistance par tierce personne est évaluée par le médecin expert le jour de l’expertise médicale et/ou par un ergothérapeute si besoin. Il est important d’indiquer dans les doléances remises au médecin expert de l’assurance une estimation de vos besoins en tierce personne. Décrire les tâches et la durée de celles-ci.

La tierce personne englobe les aides humaines reçues pour tous les actes qui vous sont difficiles :

  • Faire sa toilette
  • Faire le ménage
  • Faire les courses
  • Entretien du logement et du jardin
  • Etc…

On peut donc différencier plusieurs types de tierces personnes dont le coût diffère en fonction de leurs rôles.

Il peut s’agir par exemple d’une infirmière intervenant directement à votre domicile pour administrer les soins éventuels dont vous avez besoin.

Une personne dont la présence sera nécessaire pour l’entretien de votre logement, du linge, des courses, etc…

Peut-être avez-vous avez fait appel à des membres de votre sphère familiale ou de vos proches pour vous aider dans les tâches de la vie courante. Cette aide, même si elle vous a été gratuite, doit être indemnisée.

Montant et indemnisation de la tierce personne

L’indemnisation de la tierce personne vise donc à indemniser le coût de ces aides afin qu’elles ne soient pas à la charge de la victime. Elle est calculée sur la base du SMIC et doit inclure les charges patronales et les congés payés, même si c’est un proche qui fait office de tierce personne.

Cependant, l’indemnisation est variable selon le nombre d’heures nécessaires et le type de tierce personne requise, l’aide d’une tierce personne spécialisée étant parfois plus coûteuse.

Lorsque la présence est nécessaire 24h/24h, il convient de compter 3 personnes à temps plein ainsi que les remplacements pour samedi, dimanche et jours fériés.